photo lac et montagnes
RSE

Responsabilité Sociétale des Entreprises

Nous sommes pleinement impliqués dans le développement durable, en adhérant à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), dont voici les principales vertus :

Volet managérial :

  • Satisfaction et fidélisation des clients.
  • Engagement à assurer une bonne qualité des services.
  • Soutien des fournisseurs et des distributeurs locaux.
  • Transparence auprès des investisseurs et de la clientèle.
  • Amélioration de l’efficacité et optimisation des coûts.
  • Anticipation des risques.

Volet sociétal :

  • Lutte contre l’exclusion sociale.
  • Respect des droits humains.
  • Octroi de bonnes conditions de travail et amélioration du bien-être des collaborateurs (formations, communication, qualité de vie au travail…).
  • Renforcement de l’égalité des chances et de la diversité.

Volet environnemental :

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • Limitation de l'utilisation des ressources naturelles.
  • Limitation de la production de déchets.
  • Limitation des conséquences polluantes de son activité.
Ecovadis

RSE / ECOVADIS

ECOVADIS est une plateforme d’évaluation qui facilite la gestion responsable des partenaires en amont et en aval (fournisseurs et clients) par le partage et le suivi des performances RSE avec toutes les parties prenantes impliquées dans les chaînes de valeur.

En adhérant au principe d’évaluation RSE, BAILLINDUSTRIE a souhaité améliorer ses performances environnementales, sociétales et éthiques grâce à des outils de suivi d’amélioration de ses performances.

Réaliser une cartographie de ses fournisseurs, afin de valider leur niveau d’implication RSE et œuvrer main dans la main à la réduction de l’empreinte carbone globale, telle est l’un des principaux objectifs de BAILLINDUSTRIE.

Dans l’optique de réduire son empreinte carbone, de rationaliser son offre tout en développant des solutions plus innovantes & technologiques, BAILLINDUSTRIE œuvre depuis plusieurs années déjà à l’Eco-responsabilité par :

  • Une internalisation de la fabrication de certains produits.
  • De nouveaux partenariats avec des fournisseurs plus « locaux ».
  • Une mutation technologique : basculement progressif de produits principalement réalisés en acier (onéreux et peu vertueux en termes d’empreinte carbone car volumineux et difficiles à recycler) vers des pièces injectées (ABS, PP, PSE…) entièrement recyclables, économiques et pertinentes techniquement.
  • L’intégration de l’ACV (analyse du cycle de vie) de chaque produit ou composant d’un ensemble dans tous ses projets de recherche et développement.